• Chat fidèleMon chat détale comme un lapin

    Là-bas, à La Garenne

    Sur son chemin croise un renne

    Prend son élan, trémousse du popotin

     

    Mon chat me suit comme un toutou

    Se sauve à l’approche du voyou

    Défend sa peau avant la mienne

    Mon chat est une chienne

     

    Mon chat a des goûts de luxe

    Pourtant sauvage courant les prés

    Il se comporte en fin gourmet

    Qui donc à l’oreille lui a mis la puce ?

     

    Mon chat est réglé comme une horloge

    L’heure de la bouffe, l’heure des câlins

    Fi des changements horaires inhumains

    Jamais à la règle ne déroge

     

    Mon chat ronronne à mes pieds

    S’endort dès mon éveil

    Se roule dans la terre au soleil

    Toujours revient fidèle, me combler.


    9 commentaires
  •  

    Clopin-Clopant

      

    Canes, canards et canetons

     

    Se dandinent cahin-caha

     

    Quiets, en rang d’oignons

     

    Libres, ils vont couci-couça

     

     

     

    Se rassemblent dans un coin

     

    Coin de verdure, divins couacs

     

    Trémoussent leurs popotins

     

    Ne font jamais la cane*

     

     

     

    Mare en vue ! Cachons-nous

     

    Les chasseurs canardent

     

    Bec sous l’eau, boire un coup

     

    Les cannettes cancanent

     

     

     

    A tire-d’aile visons le nid

     

    Déployons nos palmes

     

    Sûr ! Nous voici proies faciles

     

    A marcher en canard, on rame

     

     

     

    Trop tard ! Le petit est blessé

     

    Foi de canard, il faut panser

     

    Une canne de roseau inventer

     

    Un brin le confit éviter.

     

     

     

    • Faire la cane : reculer au moment d’agir

     


    5 commentaires
  • Le genêt et le rosierOh ! Le rosier pousse dans le genêt

    Eh bien tiens, je vais me gêner

    A moins que ce ne soit le genêt qui colle

    Enlace et s’éprend du rosier, c’est du viol !

     

    Un genêt amoureux, ça je n’ai jamais vu

    L’amour plus fort que les épines, c’est cul-cul

    Une histoire à l’eau de rose, une perle !

    Voici qu’au vent, il entame une tarentelle

     

    Se dandine, se prend pour un charme

    Il y a du boulot, tenter de toucher son âme

    Serait-ce un nouveau style de parade nuptiale ?

    L’enchevêtrement des racines, besoin vital

     

    Hé hé, notre genêt a planté sa petite graine

    Le rosier ainsi revitalisé prétexte une migraine

    Mais germe malgré lui et produit des petits

    Aux senteurs décuplées, aux fleurs inédites

     

    Ils vécurent de nombreux étés endiablés

    Et eurent beaucoup de superbes jeunots irisés

    Aux formes pittoresques du plus étrange effet

    Devenus stars dans tous les jardins du comté.


    6 commentaires
  • Dégel du frigoJ’ai mis mon frigo à dégeler

    Avant la venue des frimas

    Il est fort désolé, esseulé

    Ce grand vide cause tracas

     

    Pas de quoi remplir le bide

    C’est la fête aux stalactites

    Cette pratique est un rite

    C’est la crue dans la cuisine

     

    Seule la serpillère s’alimente

    Lors que mon ventre se lamente

    J’ai l’air d’une courge impatiente

    Trop durable cette attente

     

    Je forcerais bien au piolet

    M’équipant d’un chaud bonnet

    Et de gants anti engelures

    Le dégel, quelle aventure !


    8 commentaires
  • Vieillerie pas toujours roseArthrose dans les genoux

    Suis sur les rotules

    Je jugule

    C’est la gonarthrose

    La vie pas rose

     

    Arthrose dans les épaules

    Suis bloquée des deux côtés

    Ne peux plus rien porter

    C’est l’omarthrose

    C’est bon, j’ai ma dose

     

    Arthrose dans les coudes

    Voici les bienfaits de l’ordi

    Ah monde moderne j’ai choisi

    C’est l’épicondylite

    Oh et puis tant pis

     

    Arthrose dans les doigts

    Ma plume est de travers

    Elle m’échappe, involontaire

    C’est la crampe de l’écrivain

    Celle qui rend les mots vains

     

    En bref je suis farcie

    Bardée, rouillée, je dérouille

    Même pas peur, pas la trouille

    C’est de la débrouille au quotidien

    Je poursuis mon train-train.


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique