• Pour un faux pas

    Pour un faux pasUne vache mis malencontreusement une patte dans un trou

    Révélant innocemment la présence d’une petite grotte

    Stupeur du paysan qui se faufila, n’en voyant pas le bout

    Et comprit sitôt qu’il tenait là une bien grosse cagnotte

     

    Baissant la tête afin de ne pas heurter sa future fortune

    Il courut privatiser son trésor, ne perdant pas le nord

    De belles découvertes s’en suivirent bardées de fioritures

    Les stalactites suintèrent quelques gouttes couleur or

     

    Enfantant les stalagmites qui à l’âge adulte fusionnèrent

    S’ébattant en colonnes chargées de contes ancestraux

    A la lueur d’une bougie se dessine une énigmatique sorcière

    Détenant le secret de la formule érosive, sous son chapeau.   

    « Jules LézardDe racines en racines »

  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Août 2016 à 10:12
    Les grottes m'ont toujours émerveillée. J'aime particulièrement ton poète. Bises
    2
    Lundi 22 Août 2016 à 10:30

    Joli conte poétique pour nous évoquer la découverte de cette grotte

    3
    Lundi 22 Août 2016 à 11:46

    Les grottes c' est vraiment exceptionnellement beaux et j' aime les visiter , mais quand je suis sur MA plage alors j' avoue que j'oublie les grottes ha ha ha .

    Bon lundi à toi et gros bisous marseillais .

    Renée (mamiekéké) en mode vacances .

    4
    Lundi 22 Août 2016 à 14:10

    Quel plaisir de constater que tu as envie de mettre en poésie les jolies découvertes que tu as pu faire durant ton séjour! le visite de cette grotte avait, en effet, quelque chose de magique! merci et bonne semaine; Simoneclown

    5
    Mardi 23 Août 2016 à 13:28

    C'est un peu l'histoire de la grotte de Saint Cezaire.....

    bizz

    Pat

    6
    Mardi 23 Août 2016 à 15:14
    J'ai pensé à Lascaux en lisant ton texte.. Toujours des sujets divers.. Ton imagination est débordante..
    7
    Mercredi 24 Août 2016 à 10:38

    Salut

    J'ai toujours aimé les grottes et en ai beaucoup visité.

    Il est bien ton texte.

    Bonne journée

    8
    Jeudi 25 Août 2016 à 16:28

    Quand on découvre un tel trésor, on veut d'abord en profiter au maximum tout seul avant de révéler le secret aux autres. Je le vois comme ça. Quelle découverte ! Cela me fait penser à mon enfance, quand avec mes soeurs j'entrais dans le mur des fortifications anciennes de ma ville. Il y avait un trou qui nous permettait de nous cacher. Mais de l'autre côté des fortifications, il y avait de larges portes qui donnaient sur des caves où l'on pouvait participer à des boums, des bals ! Bon après midi.

    9
    Dimanche 28 Août 2016 à 23:27

    Arielle

    Une histoire comme on les aime et joliment racontée.

    Pour la vache si sa patte allait de pis en pis pour le paysan et son portefeuille cela allait de meuh en meuh !

    Amitiés

    Renaud

    10
    Mardi 30 Août 2016 à 08:49

    une belle découverte mis en mots poétiques

    bonne journée

    11
    Mercredi 7 Septembre 2016 à 15:13

    Il s'en cache des choses sous terre, c'est incroyable. A Paris, c'est normal, il y a des conduites de toutes sortes, des fils, des tunnels etc. Et en campagne, des sites anciens, préhistoriques, moyenâgeux et plus encore. Bon après midi.

    12
    Vendredi 16 Septembre 2016 à 23:15

    Belle poésie. Et la découverte de cette grotte.

    Bon week end à toi. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :