• Extrait N°12 du récit "Un bien pour un mal", ... et si on rêvait un peu ?...

    Extrait N°12 du récit "Un bien pour un mal", ... et si on rêvait un peu ?...Cette maison a suffisamment de caractère pour devenir un petit château, pas en Espagne mais presque puisque nous sommes en catalogne. Je verrais bien un kiosque à musique près de la rivière, des poissons rouges dans le bassin situé sous la terrasse et une tortue bien sûr ! Noblesse oblige. Elle représente bien la lenteur mais aussi l’aboutissement des efforts. Les allées sillonnant le jardin en espalier seraient dallées, un léger éclairage jaillirait des buissons et l’indispensable potager du roi régalerait les invités. Il y aurait des peintures aux plafonds, des couverts en argent, de jolis verres à eau, à vin, à digestif sans oublier le champagne accompagnant les bains de minuit. A l’heure des repas, la clochette tinterait gaiement et toute la petite famille s’apprêterait pour passer un merveilleux moment convivial. Il y aurait un peintre, un éditeur, un auteur, un apiculteur, un musicien, un jongleur, un décorateur et des artisans. Les soirées à thème seraient bien animées. Cela deviendrait un lieu de culture et de partage dans la joie et la bonne humeur. Il règnerait comme un parfum de lavande, les cloisons seraient abattues, l’air circulerait librement dans un large espace, les hôtes aussi. Cette demeure pourrait s’appeler « la rêverie » sauf que pour l’heure, elle tombe en ruine et l’esprit de famille est quasi inexistant. Le premier travail consiste donc à redonner un sens à ce précieux trésor qui ne demande qu’à rendre des générations heureuses. Tout le monde n’a pas cette chance… Réveillez-vous les ancêtres, réparez vos erreurs et vous les fantômes, levez ce voile qui empêche d’évoluer correctement. Eh oui ! Pourquoi nos quatre sœurs paieraient-elles ce lourd tribu at vitam aeternam ? Elles n’ont rien demandé, rien fait qui justifie tous ces tracas. Quel est donc ce mystère, ce secret de famille ?

     

    à suivre !

    « Extrait N°11 du récit "Un bien pour un mal", toujours en cours d'écritureMon dernier cours BD pour cette session 2017/2018 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Juillet à 12:33
    Je Continue ma lecture avec grand plaisir. Bisous
    2
    Dimanche 1er Juillet à 13:06

    Ah Ah, tu nous tiens en haleine ..; avant de percer le secret de la vieille battisse..

    3
    Dimanche 1er Juillet à 15:05

    Quand on veut on peut, ou presque. J'espère que tout va bien se passer pour les filles.

    Bon dimanche Arielle.

     

    4
    Lundi 2 Juillet à 02:04

    Coucou, j'aime beaucoup. Mais je n'ai pas les les précédents extraits !

    Ta poésie est super belle aussi

    BRAVO ARIELLE, très bonne semaine

    5
    Jeudi 5 Juillet à 16:13

    Salut,

    Je lis et c'est intéressant.
    AU fait tu commences à la retaper quand la maison ?

    On a un temps chaud et pas de vent pour rafraichir.

    Bonne journée

    6
    Lundi 9 Juillet à 14:25

    Salut, 

    il fait beau et heureusement qu'on a un petit vent qui rafraichit . 

    Bonne semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :