• Vivre à deux ?


    Voilà : toutes ces réflexions pour vous dire que le silence de Fr….. n’était dû qu’à une simple gastro-entérite. J’étais à nouveau heureuse. Une chose était sûre : nous ne nous voyions pas suffisamment. C’est quand je me languissais de lui que je pétais les plombs !

    Je commençais à cerner ses défauts et il fallait que je " fasse avec " : il avait du mal à tenir ses engagements lorsqu’ils sont programmés à l’avance. C’est vrai qu’il était débordé et rendait service à beaucoup de monde. Il fallait donc que j’accepte sa dispersion comme faisant partie de lui : à partir de là, rien ne devait plus me contrarier.

    J’avais souvent le réveil chagrin le matin et mes yeux perdaient de leur éclat. J’avais besoin de m’endormir avec lui, me réveiller dans ses bras, sentir son souffle, ses ronflements. J’avais besoin de sa présence…..comment sortir de ce piège où je m’étais fourrée ? j’avais de grands raisonnements mais la pratique n’était pas au point : l’amour est plus fort que la raison et j’en souffrais.

    Pour la première fois en quarante cinq ans d’existence, je me posais la question de vivre en couple. J’avais certainement tort de penser à çà car Fr….. n’envisageait probablement pas ce genre de situation avec moi..cela relevait du miracle ! mais j’y pensais et c’était comme ça. Etais je prête ? OUI.

    Il fallait cependant que j’analyse mes expériences dans ce domaine. Elles étaient variées et brèves mais suffisamment fortes pour faire un point. J’avais vécu deux ans avec mon ex mari : il était trop jaloux et tentait d’attenter à ma liberté. J’y perdais ma propre identité….je l’ai mis à la porte. Ma deuxième expérience est la vie en commun avec ma copine S…..,brune, élégante et vorace

    http://www.grisy.net/article-6988589.html  : ses caprices, son alcoolisme et son égoïsme m’étouffaient….je suis partie au bout de deux ans (décidément je suis plutôt instable ! je ne tiens pas plus de deux années à chaque fois…ou alors j’ai beaucoup de patience..ou alors je n’ai jamais été vraiment à ma place…j’allais y réfléchir). Puis il y a eu Sa…. : verseau lui aussi. Je n’ai pas su voir que malgré son besoin d’indépendance, il m’aimait. Il était beaucoup plus jeune que moi et j’étais trop exigeante...je l’ai dégagé, y a pas d’autres mots ! Fr….. est également verseau et beaucoup plus jeune que moi. Cette fois, je devais éviter ces erreurs. Et enfin je parlerais de ces quelques tentatives avec ma sœur E…. : verseau également….elle m’a perdue par maladresse. Je n’ai pas supporté ses états d’âme…je suis partie.

    Conclusion : la vie de couple est liée à l’envie de vivre à deux et doit être basée sur l’amour. Je n’ai jamais vraiment aimé, j’ai seulement vécu ces situations par hasard : la vie m’offrait de partager quelques moments et je les ai pris. Avec Fr…., c’était différent : je ressentais le besoin de le voir heureux et j’aurais bien aimé y être pour quelque chose : s’il m’aime..je l’aimerais et saurais faire les concessions qui s ‘imposent. Il tenait autant que moi à garder intacte sa carapace : j’étais prête. Vivre à deux, c’est d’abord respecter l’autre
    http://www.grisy.net/article-3203612.html . D’ailleurs c’est exactement ce que j’ai toujours vécu avec ma fille I…. : nous sommes indépendantes mais sous le même toit, je la respecte…je l’aime et c’est réciproque. Les choses se font naturellement, nous nous faisons confiance. Personne n’a de compte à rendre et nous nous disons pratiquement tout : pas de tricherie, tout va bien. Mes échecs de vie à deux sont donc liés au manque de réciprocité, de dialogue. Ma complicité avec Fr…. était suffisamment intense pour que nous soyons heureux ensemble. Va z’y franco, Fr…suis prête !

    ......174ème épisode..........à suivre........dans la série Biographie................
    « Georges SchéhadéLe Milan et le rossignol »

  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Janvier 2008 à 12:00
    Rebonds et rebodissements dans ta bio.... ben, pour 2008 je te souhaite de réussir cet Amour de tout coeur, et garde la santé et quelque raison aussi.Bises.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :