• Tu débarques là

    Peinture de Anne Géraldine ALBY 
    http://www.artelista.com

    CORPOIDES III

    Qui va piano, va sano

    Qui va sano, va lontano

    Tu flânes depuis cette tranche de pâté,

    Tu me tiens en haleine

    Provoquant parfois la haine.

    Tu flânes, je me sens testée.

    Notre histoire évolue

    Doucement mais sûrement,

    Les sentiments sont là, à mon insu

    Tu grignottes mon coeur, assurément.

    Tu es posé, stable et réfléchi,

    A ton rythme, je tente de m'adapter

    Moi, si pressée, contenant mal mes envies.

    Je sens que l'équilibre tu vas me donner.

    Tu débarques là dans ma vie

    Alors que je n'y crois plus.

    J'ai peur et cependant volontairement, te suis

    Je suis prise dans un tourbillon.... je suis repue.

    Je ne peux pas résister

    C'est la vie qui m'entraîne.

    Dans tes bras sécurisée

    J'ose espérer que tu m'aimes.

    « Pourquoi ?Doublon »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Février 2009 à 12:00
    Je suppose que c'était l'époque ou c'était le grand amour avec Fr, aujourd'hui je lis "tu grignottes mon coeur" d'une autre façon, il a fait plus que grignoter, il a dévoré
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :