• Se faire payer en bourreau

    Autrefois le bourreau percevait, en vertu du droit de havage — ce droit consistait à prendre dans les marchés autant de grains ou de denrées que la main peut en contenir...
     
     
    « C'est beau, tout simplement...Les trois courges »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 09:29

    Hello Arielle

    Je ne connaissais pas cette expression ! Bon Vendredi

    bizz

    Pat

    2
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 11:32

    le bourreau devait être heureux s'il avait de grosses mains

    3
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 12:07

    Une expression de plus à retenir.. inconnue pour moi. Ces petits billets sont fort intéressants. Merci pour ce beau partage

    4
    Simone L.V.
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 13:04

    C'est dommage = j'aurai bien aimé en savoir un peu plus mais je n'arrive pas à ouvrir le lien que tu proposescry Bon! tout au moins j'ai la signification de cette drôle d'expression ... et la conviction profonde que ce mode de rémunération 'pleine main' ne risque pas de m'enrichir puisque j'ai des petites mains à l'image de ma petite tailleouch

    Bonne fin de semaine et bises; Simoneclown

    5
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 23:56

    Ce que j' aime chez toi c' est que moins tu en mets et plus tu as de visiteurs , il va falloir me donner ton truc ha ha ha .

    Douce nuit , gros bisous marseillais .

    Renée (mamiekéké).

    6
    Samedi 17 Octobre 2015 à 17:35

    Je n'ai jamais entendu cette expression. Maintenant je saurai ! merci et bon week end.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :