• Sacerdoce

      (ou plutôt : y a comme un os !) 

    Je sors de l’ombre et cela me fait déprimer : 

    J’aurais du te dire ce que je ressentais. 

    Je garde tout pour moi et ce n’est pas bon. 

    J’ai craqué 

    L’abcès est enfin crevé. 

    Quand tu m’as annoncé 

    Qu’il ne fallait plus que l’on se voie de cette façon là, 

    J’ai été très choquée.

    Et pourtant je comprenais 

    Que c’était pour  nous sauver.

    Mais  c’était pour  moi comme une cassure, 

    Une rupture avec le passé  et  il est trop dur 

    Que l’on m’enlève ces chers souvenirs de bas étage. 

    Nous nous sommes tant aimés 

    Dans cet endroit et j’y tenais. 

    Aujourd’hui je me suis à peine confiée à toi

    Et je me sens déjà soulagée. 

    J’ai compris que le changement me met en effroi. 

    Quitter nos douces habitudes 

    Est une épreuve si rude ! 

    Je n’envisageais pas  qu’il puisse y avoir une suite, 

    Un nouveau départ, une éclaircie dans notre relation. 

    Je m’ effondrais si vite, 

    Tentant de le cacher 

    Au lieu de t’en parler. 

    Je suis comme le spéléologue 

    Aveuglé par la lumière du jour lorsqu’il refait surface. 

    Pour m’en remettre il faut un épisode. 

    Ces ragots nous sortent des ténèbres 

    Et nous allons enfin voir le soleil.

    J’en suis allègre. 

    J’ai simplement eu des difficultés à accepter l’évolution : 

    On y  prend goût à la routine quand elle s’installe ! 

    Ce plaisir confortable annihile toute progression. 

    C’est un mal pour un bien. 

    Je retiendrais de cette leçon…à tous desseins, 

    Que les perturbations ne sont pas une fin en soi 

    Mais une ouverture sur autre chose. 

    De tout mal il faut extirper la cause. 

    Dans notre cas, c’est le manque de dialogue.. 

    Nous avons tendance à écourter l’épilogue ! 

    « Balade au BerryLe Coq »

  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Juin 2006 à 12:00
    merci de ton passage je me permet de te mettre dans mes liens..bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :