• Mes exploits montagnards !

                                                     
                                                   Clic sur chaque photo

      Voici de belles balades      145404_Belledonne_JMF126442_Belledonne_JMF  , à faire en principe en raquettes ou ski de fond.

    Mon fils habitant en Isère et sportif convaincu, me fait l'immense joie de programmer de belles virées en montagne, afin d'agrémenter mes brèves visites...... Il a légèrement oublié que j'avance en âge et me réserve, à chaque fois, de bonnes surprises dont mes genoux s'en souviennent plusieurs jours après mon retour en île de france........ Mais no problémo, je m'adapte !

    Prévoyante, j'ai mis un tee shirt, un pull, un parka, un blouson sans manches...... des chaussettes, des mitaines et un bonnet bien chaud. La musette bien garnie de sandwichs et boissons, sans oublier le vin chaud à la canelle, nous voici sur l'autoroute menant de Voiron à Belledonne, et plus précisément à Saint Pierre d'Allevard
    http://www.mairie-saint-pierre-dallevard.fr/.
    Notre randonnée, normalement en raquettes, démarre du foyer de ski de fond. 
    Après une visite de cette jolie commune et un coup d'oeil radieux sur le lac et ses parapentistes, nous trouvons enfin la route du col du Barrioz, où doit se situer le dit foyer. 5 km d'une toute petite route sinueuse avec virages à la mords moi le n......... ! d'où a débouché........ Oh surprise ! une vache assez mince et à belle allure dans sa robe brune à longs poils. Madame traversait nonchalemment, cahin caha, relevant la tête telle une princesse. Nous lui fîmes quelques courbettes dues à son rang et presqu'en souriant, elle alla se nicher dans les bouzes de ses copines, quelques mètres en contrebas.
    Ah ! voilà le col du Barrioz. 5 km en montagne, ça fait de la route mine de rien ! En guise de foyer, nous découvrons une pancarte "foyer à 5km sur la gauche"......... Belote et rebelotte, nous engageons la der sur une autre petite route encore plus sinueuse, bordée par un ravin qui nous tend les bras ! Je m'offre quelques belles frayeurs, étant du côté passager donc à ras les abysses, mais mon fils qui connaît bien la région, conduit "finger in the nose".
    Nous voici rendus à 1430 mètres d'altitude. Il fait un soleil magnifique. la neige n'est pas au rendez vous malgré une température frôlant les zéro degrés. Nous laissons les raquettes dans le coffre de la voiture et partons ad pedes.
    Ayant perdu trop de temps sur les petites routes, nous décidons de manger en marchant. Ben voui ! seulement mes 54 balais (demain), mon enrobage et mes vêtements, freinent mes élans dès le départ et me coupent les pattes. Mon dentier fait la tête, mes clops tentent de s'échapper de mes poumons pourtant bien respectables pour mon âge. Comme dirait l'autre "j'en ai gros sur le coeur".
    Les 200 premiers mètres sont sur du plat....... ouf ! puis nous tournons à gauche en direction du chalet de Pierre Roubet à 1550 m d'altitude. Nous entamons déjà un bon dénivelé sur un chemin caillouteux et fortement pentu. 
    Inutile de vous dire le nombre impressionnant de pauses que j'ai déjà faites ! 
    Nous débouchons sur ce fameux chalet, paraissant si petit dans cette clairière bien verte. J'ai l'impresion d'être Heidi
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Heidi_%28roman%29, la petite fille des montagnes ! J'ai envie de dévaler cette douce pente en riant et courant, les cheveux au vent.
    Mais revenons à nos moutons ! derrière cette douce pente d'où nous pouvons déjà admirer un paysage de rêve, les nuages étant maintenant sous nos pieds et fortement arrosés par les rayons du soleil qui lui, était au dessus de nos têtes, se cache un chemin encore assez sympathique et serpentant à travers une mini forêt de sapins, qui elle, a les pieds gelés..........dans la glace sous un soupçon de neige ! 
    Au fur et à mesure de notre avancée, j'avais oté le blouson, le parka et le pull. J'étais maintenant sans mitaines et sans bonnet et non pas sans chemises et sans pantalon !
    La traversée de la forêt fut perilleuse ! nous glissions sur la glace et j'avais une forte trouille de me casser une patte. Je m'accrochais aux branches des sapins, qui heureusement, étaient de mon côté et me soutenaient.
    J'ai commencé à me décourager. Mes jambes tremblaient, les larmes me venaient aux yeux. Je forçais de trop ! Mais bon, je n'aime pas abandonner et je devais faire honneur à mon fils qui était si heureux de se promener avec moi. Alors, j'ai dépassé mon état désespéré et ai continué sur ma lancée.
    Une vraie pause s'imposait lorsque nous avons atteint l'alpage de Pierre Roubet à 1720 mètres d'altitude. J'étais épuisée.
    Il nous restait 200 mètres de dénivelé à grimper et je vous le donne en mille ! c'était dans les cailloux à nouveau.
    On y va ! on insiste..........aie mes cuisses !
    Nous sommes arrivés au sommet vers 16h45. J'ai voulu m'asseoir un peu dans l'herbe.... j'avais oublié qu'elle était givrée ! aie mes fesses ! suis trempée.........
    Un avion de secours rase nos têtes. Je pense que la nuit approchant, ils devaient repérer les promeneurs inconscients encore au faît de la montagne.
    Inspiré par tant de beautés, mon fils décide de poursuivre un peu la balade le long du chemin de crêtes. " Non, je n'en peux plus et la nuit arrive !" "Ben, tu m'attends là, je vais faire vite" "OK mais dépêches toi !".
    Cyril part en courant (quelle forme !) vers le versant ouest. j'en profite pour recharger ma lampe frontale en prévision du retour. Le seul passage qui m'inquiète est celui verglacé mais bon.......on verra bien.
    Au bout d'un quart d'heure, j'entends des cris de joie provenant du versant est...........cherchez l'erreur ! Cyril revenait guilleret. Il avait simplement changé quelque peu son orientation.

    Nous sommes redescendus sans mal. La lune assistait ma lampe frontale.

    Non impressionnée par l'obscurité, je repris place à la droite du fils......tiens ! ça me rappelle la scène du repas dans la Bible.......
    Retour aux pénates vers 20h.

    Sacrée balade pour un sacré bout de femme que je suis !
    « Chouette d'expo !La St Geoffroy »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Novembre 2007 à 12:00
    Je te renouvelle mon souhait :
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :