• Méfiance

    Le feu plus le comportement de JL, c’en était trop pour nos deux jeunes filles, qui émirent le souhait de rentrer à Paris. Nous avons donc repris la route direction la capitale. Nous avions quand même été bien choquées toutes les trois. Tout au long du retour, nous subissions des maux de tête non négligeables et nous avons regretté de ne pas avoir accepté un suivi médical. Tant pis pour nous ! Avec le temps, les effets s’estompaient mais il nous a bien fallu trois bonnes journées pour nous sentir rétablies. Par la suite, nous avons lu dans le journal qu’un propriétaire avait volontairement incendié son hotel à Saint Brieuc, afin de toucher l’assurance et refaire son immeuble à neuf. Le choc de cette nouvelle fut terrible ! comment ce type a t il pu mettre nos vies en danger, uniquement pour rénover son hotel ? Y a plus de morale, tout fout l’camp !

    Nous avons déposé M et AM à leurs domiciles respectifs puis nous sommes rentrés à Clichy http://www.grisy.net/article-5838523.html . Inutile de vous dire que j’attendais JL au tournant. Maintenant, j’avais des doutes quant à la sincérité de ses sentiments envers moi et quand la méfiance s’installe………. ! Rien ne va plus, faites vos jeux………

    Nous sommes restés dans la région parisienne jusqu’à l’été, faisant le matin les marchés et l’après midi le porte à porte. Je sentais que JL me baratinait lorsqu’il ne passait pas ses soirées chez moi, alors j’ai commencé à chercher la faille. Un soir, n’y tenant plus, j’ai regardé ses talons de chèque. Je sais : cela ne se fait pas et ce n’est pas non plus dans ma mentalité, mais lorsqu’on attise le feu…….on prend des risques. Faut pas me chercher, on me trouve assurément !

    Constat donc : il allait régulièrement au restaurant et visiblement accompagné, vu le montant des notes. Je ne lui en ai pas parlé. J’ai continué ma petite enquête et j’ai découvert qu’il me trompait avec une infirmière de l’Hôpital de Pontoise http://www.tourisme.fr/office-de-tourisme/pontoise.htm . Cette fois, j’ai abordé le sujet et il m’a bien fait comprendre que si je voulais le garder, je n’avais plus qu’à accepter. Il savait y faire ! ce n’est pas pour rien qu’il était bon négociateur. Je voulais le garder, évidemment et j’ai encaissé le coup.

    Lorsque l’été arriva, JL décida que nous repartions en bourgogne. Il avait dans l’idée de faire une halte à Montbard http://www.grisy.net/article-5969991.html où il semblait avoir beaucoup apprécié la région.

    ..........86ème épisode..........à suivre........dans la série Biographie.......................    

    « Je t’attendsRemonter la pente »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Mars 2007 à 13:00
    coucou Arielle : Sais dur ! jze sais je suis passer par là et j'avais 3 petites filles en bas ages et j'ai laisser au temps d'éfacer tant de belle chose que nous avions créer ensemble avec nos petites , mais l'autre je dois te dire avec l'envie d'avoir un enfant elle restera > donc vois-tu Arielle j'ai eu ma vengeance j'ai 3 grandes filles et 4 petits enfants et bientôt arriére grand'mére sais pas beau ça...ne te détruit pas fait de l'avant sors ! fait toi belle ! et pense qu'a toi je te fais plein des calins du gard de Michelotte
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :