• Les « Poux »

    Petites randonnées
    Crozon sur Vauvre
    Circuit bleu (7 km)
    Mairie 02 54 30 71 17

    Fiche

    Les Poux, oui ça fait mal ! tiens…….ça me rappelle une chanson………. Non ! les Poux, pour l’instant, c’est génial. Mon époux aux Poux ne me cherchait pas de poux pour cette fois et mon pouls se sentait de joie. C’était la campagne, la nature, l’écologie avant l’heure. On ne se prenait pas la tête comme aujourd’hui à trier les poubelles. On faisait du compost. Ma sœur E… avait acheté sa maison avec son concubin G… et un couple d’amis. Ils vivaient tous là, pas en communauté mais ça y ressemblait. C’était une vieille maison, très grande, entièrement à retaper. C’était la mode à l’époque. Les citadins allaient se nicher en pleine campagne pour élever des moutons. Ma sœur avait une chèvre. Mon fils était joyeux dans cet immense terrain. Les petites routes incitaient à faire du vélo. Ma sœur et ses acolytes étaient végétariens. Leur régime était très strict : ils refusaient tout ce qui venait de l’animal, c’est à dire aussi les œufs. Il n’y avait pas de commodités dans la maison. La toilette, c’était au grand lavabo de pierre et à l’eau froide. Pour le reste………cela faisait partie du compost ! un bon engrais pour le jardin. Petit à petit, ma sœur a aménagé cette maison, qui maintenant est bien plus habitable. Il fallait dire que leur quête d’écologie allait jusqu’à laver le linge à la main. Cela s’est corsé lorsque ma sœur a accouché de son premier bébé, seule et accroupie au fond du jardin, selon les lois naturelles. C’est son copain qui a coupé le cordon. La médecine : c’était les plantes. Attenante à la maison de ma sœur, il y avait une autre grande maison habitée par un couple de retraités parisiens. A quelques centaines de mètres, se tenait la plus lucrative des fermes du pays. A quelques km, au carrefour des bouchauds, il y avait le bistrot, toujours plein………..y avait pas que le bistrot qui était plein ! Tous ces jeunes couples chevelus avaient beaucoup de mal à se faire accepter au fin fond du berry et ma sœur a essuyé quelques déboires avec les paysans. Elle devint copine avec la femme du garde barrière des bouchauds. On ne s’ennuyait pas là bas. Faut pas croire qu’à la campagne, on ne fait rien ! tout se passe en cercle fermé et croyez moi……..ça bouge dans les bourgs !

     

    Après ces quelques jours passés dans le berry, j’ai eu l’idée saugrenue de contacter mon oncle de tuteur éloigne, histoire de lui présenter mon mari, puisque maintenant, j’étais entrée dans le moule, donc présentable à la famille………………..

     

     

     

    ...........60ème épisode..........à suivre........dans la série Biographie.......................     
    « Ma p’tite autoUn petit tour en lauragais »

  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Janvier 2007 à 12:00
    Premier coucou de la semaine ! paraît qu'on va avoir bien froid ...l'hiver serait-il enfin là ? allez , bonne journée et bisous pour se réchauffer le coeur avant de partir bosser!!! christel
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :