• Le rapt

    rapetout.jpgAprès ces quelques jours passés à la maison, G… réintégra sa clinique à Grenoble.
    C….. poursuivait ses études d’art graphique et obtint le diplôme de l’école Sornas. Pour bien faire, il aurait fallu qu’il poursuive jusqu’au BTS, mais je n’avais pas les moyens de lui payer cette année supplémentaire, qui était beaucoup plus chère que les précédentes. Et oui ! la culture appartient à une certaine classe. Ceci n’enlevait rien à l’intelligence de C….. mais il était fort déçu de ne pas pouvoir aller plus loin. Il se mit en quête de recherche d’emploi et/ou de stages.
    Il fit la connaissance d’un homme particulièrement doué, qui lui proposa une formation en atelier, en tant que graphiste sur casques de moto http://www.mx-montlouis.eu/expo-casques.htm et autres supports métalliques. C…. aimait beaucoup ce métier mais il ne put y rester que quelques mois car son maître de stage déménagea pour s’installer en savoie. Il a toujours gardé le contact et l’a revu il y a 4 ans, à Paris, aux puces de St Ouen, où il a maintenant un genre de cabaret http://www.parispuces.com/fr/historique/ .
    C…. cumulait les petits boulots. Il est très difficile de faire son entrée dans le monde du graphisme et, à défaut, il prenait ce qui se présentait. Il lui fallait des sous pour pouvoir aller voir G……
    Il en bava pas mal dans la restauration rapide. C’était un rythme affolant où il ne fallait surtout pas s’affoler. C’était des quartiers craignosses avec une populasse craignosse et des horaires peu évidents. A cause du transport, il était obligé de trouver dans les environs de Saint Denis, puisque c’était là que nous habitions et qu’il finissait tard le soir. Il y avait souvent des bagarres à la fermeture et les employés devaient raser les murs pour attrapper un bus, qui régulièrement, était assiégé. Quand je le pouvais, j’aller le chercher en voiture.
    C….. retourna voir G…. début février, juste pour l’anniversaire de sa mère. Ils avaient prévu une soirée en famille mais lorsque C…. arriva à la clinique, G….. était en larmes et le supplia de l’emmener avec lui à Paris. « Allo ! maman ? est ce que ça t’ennuie si je rentre avec G….. ? » « ben non ! elle est la bienvenue ». Ils ont passé vingt quatre heures là bas et je suis allée les récupérer gare de lyon à Paris.
    Je me suis garée rue de charenton. C’est la seule rue que je connaissais bien dans le 12ème arrondissement http://www.mairie12.paris.fr/public/article.tpl?id=2323 , près de la gare de lyon. Il fut un temps où le commissariat du 12ème et précisément de la rue de charenton, m'appelait chaque nuit pour venir récupérer mon neveu It......, qui se faisait coincer en train de taguer les métros et les wagons stationnés sur les rails de la gare de lyon. Sa mère avait baissé les bras et refusait de venir le chercher, histoire de le punir. Oui ! mais bon........il faut savoir que si personne ne le prenait en charge, il partait direct en maison de correction le lendemain matin car il était mineur. Donc, It.... avait donné au commissaire, mon n° de téléphone et comme je suis bien bonne et que je considérais qu'il n'était pas délinquant mais plutôt en manque d'affection avec sa maman, je ne le laissais pas entre les griffes des policiers. Après une bonne nuit de sommeil, je discutais avec lui et tentais de lui proposer d'autres solutions pour qu'il puisse taguer en toute légalité.
    Sur le quai, C... et G.... étaient tout contents. Arrivés à la maison, ils m’avouèrent que G…. s’était sauvée de la clinique, sans prévenir ses parents……… Ouaps ! sans le savoir, j’étais complice de cet enlèvement et qui plus est, le jour de l’anniversaire de la belle mère……………………
    ......143ème épisode..........à suivre........dans la série Biographie..................
    « Mon 2ème recueil de poésieConfer »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Septembre 2007 à 12:00
    ça se complique !! te voilà encore dans une situation très délicate et comme toujours sans le vouloir vraiment..bon, je sens que tu vas encore te dévouer pour trouver une solution en ménageant la chèvre et le chou..;bisous :0091:
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :