• Le quartier latin à Paris

    Ce sont de vieilles rues pavées (ce qu’il en reste après mai 68 ! car ils ont, en grande partie, servi de projectils contre les CRS), la fontaine St Michel – lieu de rassemblement de tous les jeunes et moins jeunes -, le métro St Michel où de nombreux artistes se sont essayés dans les années 69/70 (dont Michel Polnareff, je crois ?), les quais de seine, les nombreux restaurants de tous les pays et bistrots, l’odeur du cochon de lait cuit en vitrine et à la broche, les ambiances tamisées, les baba cool et tout le haut gratin fréquentant St Germain des près. Je trainais souvent le long des quais où moulte chevelus grattaient leurs guitares. Je découvris les chansons de Léonard Cohen, Graeme Allwright, Bob Dylan et bien d’autres non moins connus. Le son du banjo mélé à la guitare, me retournait les tripes. J’étais à fond dedans ! Ma petite sœur Ghislaine aussi découvrit cet univers et me proposa de l’accompagner au festival de folk musique à  Malataverne dans la drome. Ce voyage fut pour nous, inoubliable ! Bonne ambiance, auto stop…………..no problemo contrairement à aujourd’hui où les festivals tournent au cauchemar à cause de bagarres ou de drogues et où faire de l’auto stop est devenu dangereux. Nous avions passé 3 jours pour et avec la musique. Je me souviens que, quelques mois plus tard, Ghislaine et moi étions parties faire un tour à Brighton en angleterre, juste pour passer la journée sur la plage. Aller/retour en auto stop, le pouce à l’air et les doigts dans le nez ! nous n’avons jamais été inquiétées. La nuit nous avait surprises au retour. Nous étions à la croisée de 2 départementales. Apercevant une lumière au loin, nous sommes allées frapper à la porte pour quémander l’hospitalité pour la nuit. Le fermier et la fermière nous ont fait un accueil royal, dans leur grange certes, mais avec tellement de respect alors que nous étions affublées de jeans délavés. A notre réveil, qui fut difficile car nous avions passé la nuit à écouter le festival de Woodstock sur notre petit transistor, ils nous avaient préparé un petit déjeuner à en faire baver Gargantua, puis nous avons repris notre route. Ah……..où sont donc passées nos mentalités d’antan ?

    ...........34ème épisode..........à suivre........dans la série Biographie.......................  

    « Le Cabinet Montabel (2ème partie)Ciceron »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Octobre 2006 à 12:00
    Faudra que je repasse car maintenant je crois qu'il y a un problème avec over-blog, les photos ne fonctionnent pas! :( Heureusement, l'écrit reste ; )
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :