• La bosse

    La bosseAssommée par mon volet !

    Comme chaque soir

    A la nuit chargée d’encre noire

    La beauté des nuages je scrutais

     

    Le vent soufflait à qui mieux-mieux

    Je me suis pris une claque magistrale

    Un revers de pan sur mon crâne

    J’ai été sonnée, déconnectée, hors-jeu

     

    Ah ! ça remet les idées en place

    Pour sûr j’ai pris la grosse tête

    Ça pétille là-dedans, c’est la fête

    J’aurais pu me fendre la poire

     

    Février a grignoté un jour sur mars

    Déployant tempêtes et giboulées

    Même les poubelles se sont envolées

    Et au petit matin, plus aucune trace.

    « Viol virtuel"Ambiance conte de fées" Où l’on apprend à faire d’un rêve une réalité. »

  • Commentaires

    1
    Annick
    Mercredi 1er Mars à 10:27

    Toujours aussi beau tes poèmes !

    C'est pétillant, un brin malicieux et tellement réaliste...

    Bisous.

    Annick

      

    2
    Mercredi 1er Mars à 11:37
    Un peu d'humour pour ce poème décoiffant. Bisous.
    3
    Mercredi 1er Mars à 13:38

    Trente six chandelles dans ta tête pour éclairer le ciel, et pas un bleu au petit matin ... cela valait bien que tu te  fendes de ce sympathique poème! mais la prochaine fois fait gaffe au vent! Bises; Simoneclown

    4
    Mercredi 1er Mars à 14:05

    Tempête!

    Les volets claquent

    Et tout s'envole...

    5
    Jeudi 2 Mars à 00:02
    Encore une petite merveille poétique et remplie d'humour.. J'adore
    6
    Jeudi 2 Mars à 11:13

    Tu vis dans un monde dangereux. LOL ! un peu d'humour ne fait pas de mal et ce texte n'en manque pas

    7
    Jeudi 2 Mars à 16:44

    Salut

    il faut faire attention lorsqu'il y a du vent.

    Chez nous aussi on a eu la tempête et crois moi je suis resté  chez moi.

    Aunjourd'hui l fait beau.

    Bonne journée

    8
    Vendredi 3 Mars à 17:36

    N'empêche, une dame est morte l'année dernière après avoir reçu un volet sur la tête, pendant une tempête. Cela fait peur. Avec un peu d'humour, les douleurs passent. Bon week end Arielle.

    9
    Mercredi 8 Mars à 19:49

    J' adore c' est ravissant .

    Vive la journée de la femme , et un bon coup de pieds aux fesses du mec qui à inventé ça .

    Bisous marseillais .

    Renée (mamiekéké).

    10
    Lundi 13 Mars à 23:10

    Comme quoi un simple volet peut soudain se révolter.

    Il en avait sans doute marre de la fermer et de l'ouvrir à heures fixes et a voulu se libérer.

    Il a eu un certain abattant ce volet !

    J'espère que ta bosse n'est plus qu'un mauvais souvenir pour toi car pour tes lecteurs lui doivent

    quelques mots bien sympathiques.

    Amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :