• L'affaire est dans le sac

    Le tour est joué.
    L'entreprise ne peut pas échouer.
    L'affaire doit ou va réussir.

    Aux alentours du XVIIe siècle, à une époque où, au cours des procès, nombre de documents étaient écrits sur les rouleaux de papier, les avocats et magistrats transportaient ces pièces dans des sacs et non pas dans des attaché-cases[1].

    Une première explication de l'apparition de notre métaphore vient des avocats :
    A la fin du procès, l'avocat certain d'avoir bien défendu son client, rangeait ses documents dans son sac en attendant le verdict, en pensant que l'affaire était dans le sac, puisqu'il n'aurait plus besoin de les ressortir.

    La deuxième explication vient tout simplement de l'archivage : toutes les pièces du procès étaient également rangées dans un (ou des) sac pour être archivées. A partir de ce moment, l'affaire (terminée) était dans le sac.

    [1] Ces sacs étant fermés par des cordes, certaines personnes malicieuses ont appelé les avocats véreux des "hommes de sac et de corde", expression qui désigne normalement des personnes condamnables ou des truands.

    source : http://www.expressio.fr

    « DoublonLes voeux »

  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Février 2009 à 12:00
    Coucou Arielle,Comme je fais de la généalogie je connais cette procédure : de mettre les papiers dans des sacs. On peut parfois le lire dans les archives : le sac des papiers.Très intéressant !Bises du Var,Nadine
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :