• Il n'y avait pas de SDF en 1971

    C’était maintenant les grandes vacances, d’autant plus grandes puisque j’avais refusé l’épreuve du bac. Je n’avais plus aucune contrainte si ce n’était celle de choisir ce que j’aimerais faire dans la vie. Je n’en n’avais aucune idée. Tout ce qui m’importait à ce moment, c’était de rejoindre mes potes du quartier latin. Je n’y passais plus des journées entières………j’y avais élu domicile. On ne parlait pas de SDF (sans domicile fixe) en cette année 1971. Il n’y avait que des clochards, des riches ou des français moyens. De nos jours, il y a les nouveaux pauvres : ceux qui travaillent mais n’ont pas les moyens de manger correctement, les SDF : ceux qui travaillent mais qui ne peuvent pas payer leur loyer ou ceux qui ne trouvent pas de travail et que les parents ont remercié car ils ne peuvent plus assurer financièrement les besoins du foyer, les clochards et les riches. Nous regressons à une allure vertigineuse et je me demande bien comment la France va pouvoir relever la tête. Mais bon……..c’est un autre sujet. J’avais donc choisi de vivre avec l’air du temps, près des guitaristes chevelus. Il y avait toujours un copain pour nous loger. Personne n’était vraiment à la rue sauf les clochards qui eux, avaient fait ce choix. Ce n’était pas la peine de leur proposer un toit, ils n’en voulaient pas. Ils étaient heureux avec leur coup de rouge, bercés la nuit par les flots de la seine se brisant sous les ponts. Lorsque je vois à la télé tous les efforts déployés par le Samu ou la Croix rouge ou d’autres associations pour réchauffer le cœur des SDF, je les trouve très courageux et d’autant plus forts lorsqu’une vraie « cloche » - comme on dit dans le milieu – accepte de passer la nuit dans un foyer.

    Parmi les chevelus imprégnés de musique, je fis la connaissance d’un anglais, blond aux yeux bleus et qui chantait du Bob Dylan………..ouaff !! ………..Puis je rencontrais B….., un Lillois qui traînait sur le pas de porte du Bistrot 27.  Le copain de B…. se faisait appeler Jésus… Cheveux longs très crades et jeans. Pas très catholique le Jésus ! mais j’étais intriguée et commençais à m’interesser à ces 2 phénomènes.  

    ...........36ème épisode..........à suivre........dans la série Biographie.......................  

    « Voltaire et sa véritéOn triche »

  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Mai 2009 à 12:00
    bien vu!! au moins quelqu'un qui fait la différence entre SDF et clochards!!! Je vais voir si il y a une suite...bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :