• I..... la pianiste

    Le piano resta mon jardin secret, ce lieu de détente que je me réservais pour que l’on me fiche la paix. Chaque passion nous amène à rencontrer des personnages tout autant passionnés : c’est comme cela que je me rapprochais d’I..... J’étais émerveillée par son talent : elle était une grande artiste et faisait de son piano ce qu’elle voulait. J’aimais l’écouter, regarder ses doigts fins diriger les portées tels de vrais chefs d’orchestre. Elle était fine et avait une grande personnalité….je lui plaisais aussi et elle me fit des avances ! Décidément, je doit dégager je ne sais quoi qui fait que l’on me désire. C’était la deuxième pédé de ma vie. Cette fois, j’arrêtais tout contact avant qu’elle puisse exercer sur moi sa sensualité.

    Les artistes sont d’une grande fragilité émotionnelle ce qui, je pense, les diffère des autres. Je comprends donc très bien leur excentricité mais pourquoi m’apprécient ils au point de vouloir ma chair ? La réflexion me dicte qu’à agir avec passion je dois développer l’amour…qui n’est pas sensible à l’amour ? on m’aime…manque de pot, ce n’est pas ceux que j’aime qui m’aiment..suis toujours décalée..je donne trop avec spontanéïté et suis obligée de freiner les ardeurs des autres. Je ne sais pas tricher : cela m’a toujours valu beaucoup de tracas. J’attire l’amour alors que je suis si distante : je suis un contraste en moi même.

    ...........20ème épisode..........à suivre........dans la série Biographie.......................

    « Mai 1968Vexation »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 12:00
    Merci pour le titre de l'article.Rouille
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :