• Finalité

    (T’as pas le choix) 

    Ne me préviens pas surtout ! 

    Viens à l’improviste 

    Car si tu appelles, je joue 

    Et ne garantie pas la suite. 

    Ma blessure est trop profonde 

    Pour que je sois détendue 

    Et tu pourrais confondre 

    Nos différents points de vue. 

    J’ai hâte de te revoir 

    Mais peur aussi ! 

    Le dernier « au revoir » 

    Etait du gâchis. 

    Ne préviens pas, viens 

    Me conter fleurette. 

    Ne préviens pas, viens 

    Et sois à la hauteur dans ta tête ! 

    Le temps est un allié précieux 

    Mais pernitieux. 

    Je n’ai plus le temps 

    De contempler ces pluvieux. 

    Goutte à goutte, je goûte 

    Le fruit de nos épreuves. 

    Goutte à gouttes, je doute, 

    Je suis dans les tentacules d’une pieuvre. 

    Ne préviens pas, viens, 

    Libères moi de ce cauchemar. 

    Viens pour nous 

    Qu’enfin dans ma vie je me garre. 

    « Overdose d’aspirineLe soulagement »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Février 2007 à 12:00
    Toujours des mots pour guérir des maux C'est beaucoup plus qu'un méli-mélo Amitiés
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :