• Dernière séance

    (où l'esprit danse)

    L'écran est tombé

    Sur cette dernière image,

    Doucement, comme une ultime pensée

    Nous incitant à tourner la page.

    Deux heures de ciné en plein air,

    pas une ombre de vent,

    Le nez en l'air

    Et le souffle haletant,

    Paris nous berçait de ses charmes.

    Dans nos têtes, il n'y avait pas d'armes.

    L'été nous avait prit en otages

    Sur ce tapis vert de fourrages.

    Puis vint le générique,

    Aboutissement d'une quiétude

    Qui lentement, comme dans un rite,

    Nous emmenait vers une vie plus rude.

    Soudain, la toile se déroula

    Juste sur l'angle nord-est.

    C'eût été à l'ouest,

    J'aurais pu vous parler d'un "Paris-Brest".

    Jusque dans la déchirure,

    Cette soirée sentait le miel.

    Qui mieux que Dame Nature

    Peut nous envoyer au ciel ?

    Le spectacle était désormais

    Dans la foule,

    Nous n'avions pas envie de rentrer,

    Bercés par cette houle.

    Les pavés nous guettaient, quémandant

    "Vont ils enfin se ressaisir ?

    Sortir de ce rêve enchantant ?

    Qui donc leur donne tant de plaisir ?"

    Ciné, Messieurs, Ciné......

    Voila la clef.

    « AbandonEternité »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Janvier 2007 à 12:00
    merci pour ta visite et ton com je connaissais pas ton blog du coup j 'ai fait une petit ballade , je me suis rétrouvé en hollande blog magnifique tes écrits sont poignants
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :