• Baudelaire

     

    (Poète à ce jour rongé par les vers) 

    Beau de l’air prénommé Charles, 

    Tes rimes imagées sont pleines de grâce. 

    Je te salue poète car le génie est avec toi. 

    Tu n’es pas béni parmi tous les hommes, 

    Ta vie est un enfer 

    Dans lequel tu te plais cependant, rebondissant, 

    Retombant sur tes pattes par la force de ton optimisme et de ton sarcasme. 

    Tu fais de l’albatros, cahin-caha, 

    Une œuvre d’art. 

    Ce vilain canard boiteux prend des allures de grande âme, 

    Sans préjudice pour ses ailes largement déployées et chues  à terre. 

    Tu aurais pu devenir esthéticien 

    Tant la perfection te va bien. 

    Harmonieusement, tu couches tes mots 

    Tentant d’avant-gardiser Edgar Poe. 

    Tu es notre maccabre découverte ! 

    L’ange du bizarre a ouvert ta fenêtre 

    Te propulsant vers l‘avenir 

    Dans un univers charmé de rires. 

    Beau de l’air prénommé Charles, 

    J’aurais aimé te cotoyer, 

    Et même plus si affinités……. 

    « Le camion fouPOE »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :